Article de Fond #2

Bonjour à tous,


Les voitures autonomes sont considérées comme les voitures de demain pour se déplacer. La population est de plus en plus adepte de la nouvelle  technologie.

Tout d’abord, en mettant en avant les avantages de la voiture autonome et dans un second temps les inconvénients causés. Nous déclinerons cet article en plusieurs parties.

Sur le plan humain

  • Réduction du stress au volant : le conducteur peut se reposer sur l’ordinateur de bord qui « fait le travail pour lui » et peut s’adonner à d’autres activités comme discuter avec les passagers ou regarder un film.
  • Facilite le déplacement des personnes âgées et handicapées : les personnes trop âgées pour conduire en tout sécurité ou les handicapés peuvent retrouver les joies de la voiture sans avoir à conduire. Ils peuvent ainsi se déplacer plus facilement.


Sur le plan sécuritaire

  • Moins d’accidents sur les routes : la conduite automatisée permet d’éviter les erreurs humaines, qui sont responsables de plus de 90 % des accidents corporels. Elle permettra aussi de réduire les accidents liés à la fatigue au volant.
  • La fin des embouteillages : grâce à une circulation régulée, on peut espérer une réduction des bouchons sur les routes.


Sur le plan environnemental

  • Baisse de la consommation : en utilisant les données GPS, le pilotage automatique peut anticiper l’arrivée d’un virage, d’un feu rouge. Il adapte la conduite en tenant compte de tous ces paramètres. Ce qui a forcément un impact positif sur la consommation de carburant.
  • Moins de pollution : qui dit baisse de la consommation, dit forcément réduction des émissions polluantes et des émissions de CO2.

Vous vous imaginez vendre votre voiture dans quelques années pour acheter une voiture autonome ? Sachez que le pilotage automatique comporte également quelques risques et inconvénients.


Sur le plan technique

  • Absence de visibilité : dans certaines conditions météo (fortes pluies, neige, brouillard épais,…), les capteurs de la voiture peuvent devenir « aveugles » et ne plus permettre le fonctionnement du pilotage automatique. Un défaut handicapant, surtout dans les pays nordiques.
  • Le risque zéro n’existe pas : en mars 2016, une voiture Google Car a commis une erreur de pilotage en effectuant une marche arrière, alors qu’un bus la suivait de près. À l’heure actuelle, l’intervention humaine reste donc encore nécessaire.

Sur le plan légal

  • Responsabilité en cas d’accident : À qui la faute en cas de crash : le conducteur ou le constructeur ? Si certaines marques comme Volvo ont affirmé engager leur responsabilité en cas d’accident, ce sujet fait encore couler beaucoup d’encre et s’annonce comme un véritable casse-tête pour les assurances.



Sur le plan récréatif

  • Plus de plaisir de conduite : c’est un reproche formulé par plusieurs constructeurs comme Porsche et Lamborghini qui veulent conserver le plaisir de la conduite. Pour d’autres, une voiture sans conducteur revient à prendre… le train !

Géraldine de l’équipe E-Car

Article daté du 23.02.2017

Publicités

Une réflexion sur “Article de Fond #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s